> Opalescence
Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)
Décline ton reflet

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Des reflets égarés par ici
Opales disséminées dans le ciel
> Myel
> Forever and ever
> Dolce vita
> Träumerei
> Someone
> Une année en Chine
> Chine: il y a longtemps que je t'attends...
> Art-orange-2004
> Humeurs
> Du bout des ailes
> Coeur qui bat
> Délirium très mince
> -bubblegum-
> Le monde vu par la faucheuse
> Kiss me Kill me Love me
> Ouverture facile
> Evene
> Fotolog
> Wikipédia
> Batterie de tests
> Dico en ligne
D'autres opales
> zakath-nath : Doctor Who, saison 11 épisode 7: Kerblam!
> bangg :
> zakath-nath : American Horror Story saison 8: Apocalypse
> ultraball : 2148-09 : les MVP du tour
> chantier : Sod cahier 67 page 27
> alberto : Si Jésus se plantait devant vous, qu'est-ce qu'il vous dirait ?
> zakath-nath : Les Animaux Fantastiques - Les Crimes de Grindelwald
> chantier : Sod cahier 67 page 26

Opalescence

  Ecrire un article

Jeudi (28/02/08)

A mon tour

A mon tour j'ai un problème tu ne l'as pas vu mais je n'ai pas fait assez pour te le montrer. Je t'en ai déjà un peu parlé mais tu as du prendre ça à la légère. Ce soir je n'étais pas près pour t'en parler.  

Lire l'article ! (suite de l'article + 1 commentaires)
Ecrit par abimebleu-vert-gris, a 23:14 dans la rubrique "opale".


Samedi (03/11/07)

Opalescence
--> Il y a peu de temps, quelqu'un m'a dit que la découverte de cette partie de moi l'avait... (je ne sais plus le mot exact, je dirais "surpris", peut-être pas choqué, mais grandement étonné) car je disais des choses très personnelles à des inconnus et que les principaux intéressés n'étaient pas au courant. Ca m'a touché, ça m'a rappelé que cet autre moi existait et que je ne pouvais pas l'ignorer.

J' ai envie de faire vivre ce blog, parce qu'il est en moi, toujours présent. C'est bizarre mais parfois je me dis "tiens, je pourrais dire telle ou telle chose". C'est un peu pareil avec ce que j'appelle mes carnets (ce que les gens appellent un journal intime, moi je pense plutôt ça comme un dialogue avec la future moi-même qui les liront dans quelques années), mais voilà, par manque de temps (ou de connexion internet), ou parce que je veux vivre pour l'instant présent, je ne le fais pas. il faudrait pourtant.

Il faudrait pourtant... 

Lire l'article ! (suite de l'article + 1 commentaires)
Ecrit par AEndorwa, a 23:32 dans la rubrique "opale".


Vendredi (20/07/07)


Essayez de faire plaisir aux autres, démenez-vous pour eux.

Ils vous le rendront... ou pas.

Lire l'article ! (suite de l'article + 1 commentaires)
Ecrit par AEndorwa, a 09:06 dans la rubrique "opale".


Jeudi (15/02/07)

Un jour comme les autres
--> Voilà, un article écrit le 30/09/05, ma vie a beaucoup changé depuis, mais je suis toujours un peu cette enfant qui se sent mal, celle qui ne montre ses sentiments qu'à une seule personne, pas vraiment capable de l'aider mais qui doit juste être là

Là, j'hésite à publier, je ne me sens pas trop à l'aise avec cet article, je crois qu'il va finir dans les brouillons

Voilà, demain j'aurais 17 ans. Qu'est-ce que ça me fait? Absolument rien. Je ne me sens pas différente parce que je vais avoir un an de plus. En fait, je m'en fous totalement, j'ai bien d'autres choses plus importantes à penser.
Dèjà, je reprends les cours lundi et j'ai pleins d'exercices à faire (non c'est pas du genre "calculez le cosinus de la tangente du sinus de Pi-sur-2" mais plutôt le style "se rendre sur un point haut de la capitale(vue plongeante et/ou panoramique[...]) et décrire [...] ce qu'on y voit" et tout ça mardi 4 octobre, parce qu'en plus c'est plus marrant quand il y a des grèves, ça ajoute du piment à l'exo), ensuite, j'ai un tas de bouquins à lire, parce que si ils vous donnent la bibliographie, c'est pas pour en faire des cocottes en papier, et comme de par hasard, ce sont des bouquins quasi-introuvables (non, j'exagère, j'en ai quand même trouvé 4 sur 7).
Bon, bien sûr j'ai aussi des problèmes plus personnels. Mais bon, on va éviter d'aborder le sujet.
Je réalise que les lecteurs de ce joueb ne me connaissent pas. Peut-être un peu mieux que les autres mais ils ne me connaissent pas vraiment. Il y a beau y avoir des choses très personnelles, des choses que j'ai eu du mal à publier tellement ça me faisais mal d'en parler mais il y a encore bien plus à savoir sur moi, des choses que vous ne saurez jamais, parce que je ne peux pas, c'est au-dessus de mes forces. J'ai beau être celle qui bosse comme une dingue, celle qui commence les exos avant même d'avoir commencé les cours, celle qui s'est toujours battue pour avoir ce qu'elle veut, je ne suis pas cette fille forte que tous vous croyez voir. J'ai résisté, j'ai été le rocher auquel on pouvait s'accrocher quand on perdait pied, c'était uniquement pour les autres que je l'ai fait, moi-même je n'étais pas en très bon état, mais j'ai tenu bon, pour elle, pour toi, pour vous. Mais voilà, je ne sais pas si je vais pouvoir tenir encore longtemps, même si j'ai un mal fou à lâcher prise, je ne veux pas qu'on le sache quand ça ne va pas. (NB: je précise qu'en ce moment, ça va plutôt bien, mais si j'écris ça maintenant, c'est que je sais que je ne pourrais pas l'écrire si je ne vais pas bien, j'en serais tout bonnement incapable). En fait, l'idéal, ce serait que les gens aillent mal à tour de rôle (utopie? ah bon, vous croyez?).
Bon maintenant que j'ai écris ça, je me sens hyper ridicule, mais en ce moment, j'ai du mal à faire face. Non, en fait le problème, ce n'est pas que ce soit en ce moment, c'est que ce soit toi qui aille mal. Plus ça va et plus je comprends ce que tu as dù ressentir  ce jeudi. Enfin pas exactement, ce n'est pas tout à fait la même chose.
Mais voilà, pas envie de m'étendre sur le sujet, ça ne les concerne pas. Bon allez, je me motive et j'essaie de bien commencer cette 17°année même si c'est pas gagné et même si elle risque d'être assez difficile. Demain est un jour comme les autres dans ma vie, demain est encore un autre jour, encore d'autres heures, encore d'autres minutes et encore d'autres secondes.

Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Ecrit par AEndorwa, a 21:24 dans la rubrique "opale".


Vendredi (10/11/06)

Pas comme ça

Laissez-moi mourir, puisque je ne peux vivre comme je le veux.
Laissez-moi m'offrir une mort instantanée, plutôt que de subir cette mort à petits feux,
Un peu plus chaque jour mais jamais assez pour totalement me tuer,
Je ne peux plus le supporter, ja vais devenir folle à lier.

Je ne survivrais pas à ces gens qui contrôlent ma vie, je ne supporte pas ces nouvelles chaînes, moi qui avais réussi à délier les anciennes. Je me sens impuissante,; face à cet espoir qui me hante, qui si cela continue, sera à jamais perdu. Délivrez-moi de ça, laissez-moi vivre ou mourir, mais surtout pas comme ça.

Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Ecrit par AEndorwa, a 20:41 dans la rubrique "opale".


Jeudi (19/10/06)


--> Texte écrit le 12 Septembre, mais toujours un peu d'actualité dans le fond

J'ai mal, terriblement mal, et lui ne comprend pas. Je ne suis pourtant pas une de ces filles qui crisent pour rien, je suis du genre à m'inquiéter pour des tas de trucs, à stresser pour rien,... mais quand j'ai mal, c'est que c'est vraiment très important pour moi. Je ne vais pas bien, ça il le sait, mais il ne le comprend pas, pourtant il était dans une situation similaire à la mienne cet été, enfin pas exactement, lui n'avait qu'à attendre que le temps passe, il savait que cet état finirait un jour, le 4 août exactement.
Mais moi je souffre, et personne ne le comprend, ça ne changera pas ou alors tellement lentement que ça semblera infime. J'ai pratiquement pas dormi cette nuit, je n'ai fait que pleurer, et penser à tout ça, et ça me fait tellement mal. Je ne vais pas bien, et on dirais qu'il fait tout pour en rajouter. Je me sens abandonnée, perdue et j'ai beau crier tu n'es pas là, et j'ai besoin de toi mais tu es si loin de moi... et puis tu fais tout pour te faire tuer, on dirais que ça t'amuses. mais moi je pourrais pas vivre sans toi, je t'aime trop pour ça, je pourrais pas, c'est trop dur.

Parfois je me dis que je ferais mieux de me laisser mourir, je pourrais dépérir d'amour, au moins je ne passerais pas ma vie à regretter ton absence.

Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Ecrit par AEndorwa, a 21:30 dans la rubrique "opale".


Dimanche (17/09/06)


Le présent ce sont des objectifs, l'avenir ce sont ces objectifs réalisés

Il commence à y avoir des moments comme ça où je me sens vraiment adulte, c'est rare mais ça fait un bien fou, ça fait un peu mal aussi mais c'est si bon d'être libre de penser.

Lire l'article ! (suite de l'article + 1 commentaires)
Ecrit par AEndorwa, a 18:01 dans la rubrique "opale".


Samedi (01/07/06)

La tour de sel

J'ai peur, je suis paumée, seule. Je ne peux pas lui demander de l'aide car  c'est lui qui va mal, et c'est ce qui me fait aller mal. Le seul ami qui  pourrait me comprendre a déjà bien assez à faire avec ses propres problèmes sans que je lui en remette une couche, alors que faire? Attendre, mais attendre quoi? les problèmes ne se résolvent pas tout seuls, et le temps ne suspendra pas son vol le temps que ça aille mieux, on est  embarqués, qu'on le veuille ou non, il faut faire avec.

Je ne suis pas assez forte pour ça, quand bien même je serais une citadelle murée, cela ne suffirait pas, la vie en autarcie ne peut durer que quelques temps, et ensuite? Je suis au haut d'une tour, une tour de sel et de larmes, elle fond au fur et à mesure, mais quiconque essaye de l'escalader se brûle les mains. Je ne sais que faire face à la souffrance des autres, alors je me terre dans cette tour, en espérant que ça passe, et je fais mal, parce que j'ai trop mal pour être moi, trop mal pour être une autre, je ne suis plusspersonne parce que je ne peux pas le supporter.

Je ne tiendrais pas, et pourtant il le faudra, pour toi, pour nous.

Lire l'article ! (suite de l'article + 3 commentaires)
Ecrit par AEndorwa, a 13:06 dans la rubrique "opale".


Vendredi (30/06/06)


Parfois on ne parle pas de la même chose mais on se comprend, parce que finalement, ce dont on parle ne compte plus, c'est seulement ce qui transparait , ce qui rejaillit en encore plus fort, ce que chacun de nos mots dit, sans même que les mots qui comptent soient prononcés, on sait qu'ils sont là, il empruntent nos autres mots, notre voix, nos yeux, nos coeurs et nos corps.

Ils existent même si on ne les voient pas, ils vivent même quand les autres mots les repoussent, ils sont là, toujours présents, à jamais.

Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Ecrit par AEndorwa, a 10:05 dans la rubrique "opale".


Mardi (13/06/06)

Pourquoi

Pourquoi ça me fait si mal? Pourqoi je me fait du mal, en espérant? Pourquoi lui, il me fait mal? Pourquoi faut-il que la vie nous fasse si mal?

Pourquoi? Pourquoi?... Pourquoi toutes ces questions et pourquoi aucune réponse?

Je suis devenue tout ce que je déteste, je suis devenue celle que je ne voulais pas être, à aucun prix; Je fais du mal aux gens et en plus ça me fait mal à moi-même. Et je ne peux pas arrêter, c'est plus fort que moi, parce que j'ai trop peur: trop peur de m'attacher ou trop peur de l'avenir. Je ne vais pas bien, enfin en profondeur seulement, en surface c'est toujours hyper clean, hyper heureux. Ils ne me comprennent pas, personne ne me comprend, même pas moi-même.

Je ne veux pas grandir en liberté, je veux pouvoir tout contrôler, ne rien laisser au hasard, je ne supporte pas d'être dans l'incertitude, c'est trop dur, trop inconnu. Et même là , alors que j'ai besoin d'exploser, de pleurer un bon coup, de me lâcher un tout petit peu, alors que j'aurais besoin qu'il soit là pour moi, qu'il ne dise rien, juste qu'il reste là, près de moi, je vais retourner travailler, retourner à mes activités de tous les jours, celles qui m'occupent trop pour que je puisse réfléchir, histoire d'être une fille "normale", qui a l'air d'aller bien. Parce que c'est moi, parce qu'il faut toujours être ceci ou cela.

La vie vaut-elle la peine d'être vécue? Avec tout ce qu'elle nous fait de mal?

Lire l'article ! (suite de l'article + 2 commentaires)
Ecrit par AEndorwa, a 19:01 dans la rubrique "opale".


Articles suivants
Une opale au fond de ma pupille

"Ecrire: essayer méticuleusement de retenir quelque chose, de faire survivre quelque chose: arracher quelques bribes précises au vide qui se creuse, laisser, quelque part, un sillon, une trace, une marque ou quelques signes." Espèces d'espaces, Georges Perec
Opale
Ce qui me fait mal est contenu dans mon coeur, puisses-tu en comprendre la douleur, mais toi aussi tu la connais trop bien, c'est celle de l'avenir incertain.
S'il est trop tard pour vivre alors mourrons, mais s'il reste un peu d'espoir, alors tournons nous vers le futur.
Un reflet des autres opales
> myel : Il y a de jolis mots ici, j'aimerais bien pouvoir les aider à être un peu moins triste...Je suis sûre que la vie vaut la peine d'être vécue, au moins pour 2/3 petites choses :)
> BouddhaStorm : voila:p d'accord!!!
> BouddhaStorm : myel j'applaudis si je peu me permettre. peut etre aura tu plus de succes que moi dans l'entreprise? bon courage
> AEndorwa : ca faisait longtemps que je n'étais pas venue sur mon propre joueb, ça me fait du bien d'y revenir, ça me fait un peu mal aussi mais bon... la vie est comme ça...
> BouddhaStorm : bienvenue héhé